skip to Main Content

Nous contacter :

Le secrétariat vous répond du lundi au vendredi de 9h à 19h30

01.42.27.62.67. ou 01.47.63.30.62

Vous pouvez également nous joindre par courrier électronique :
aucun rendez-vous ne peut être donné par email

info@docteurlebrusq.fr

ratp
Station de métro :
Charles de Gaulle-Etoile : lignes 1,2,6 et RER A.
Ternes : ligne 2.
Arrêt de bus :
Charles de Gaulle-Etoile : lignes 22,30,31,52,73 et 92.
Ternes : lignes 30,31 et 52.
parking

Parking Indigo Wagram/Courcelles
103 Rue Jouffroy-d’Abbans, 75017 Paris
Parking One Park Ternes/Champs Elysées
39 Avenue de Wagram, 75017 Paris

01.42.27.62.67
01.47.67.30.62

Cabinet Dentaire Wagram
77 avenue de Wagram 75017 PARIS

Il existe deux impératifs indispensables à la dépose de l’appareil orthodontique : une occlusion dentaire stable associée à un équilibre fonctionnel.
Les fonctions équilibrées participent à la stabilité d’un traitement orthodontique.Ces conditions fonctionnelles et occlusales assurées, sonnent la fin du traitement et sont un gage de pérennité. La contention peut débuter.

La contention :

La phase de contention est une consolidation de la position dentaire suite à la dépose de l’appareil orthodontique.  Pour obtenir une contention correcte il existe différentes méthodes :

 

Appareil amovible

 

Un fil invisible collé en arrière des dents antérieures.

 

Une séance d’équilibration occlusale est prévue à la suite de la dépose de l’appareil;  elle  favorise une activité masticatrice équilibrée  à droite et gauche. Une mastication unilatérale est facteur de décalage de la mâchoire inférieure et de récidive du traitement.

Pendant la phase de contention, l’orthodontiste évalue la nécessité d’extraire les dents de sagesse en cas de déficit de place sur les arcades dentaires. La prescription d’avulsion de ces dents a pour objectif d’éviter la récidive mais n’est pas systématique si leur éruption sur l’arcade dentaire est assurée

A la fin de la phase de contention, il est vivement recommandé de faire une visite de contrôle au minimum chaque année afin de vérifier le bon équilibre fonctionnel et occlusal garantissant la stabilité du traitement. Si un petit déséquilibre réapparaît, il sera facile de l’intercepter rapidement afin d’éviter la récidive.

Back To Top